Faire un DUT Génie Civil/Construction Durable après son Bac S

Guid'Formation | 05.07.2016 à 14h12 Mis à jour le 05.07.2016 à 14h12
image

Et voilà une formation accessible à tous les bacheliers scientifiques. Le DUT Génie Civil/Construction Durable prépare les étudiants aux différents métiers ayant trait à l’étude et à la construction des bâtiments.

Filière assez prisée des scientifiques qui la composent à près de 70% chaque année, elle forme des élèves polyvalents qui possèderont des compétences techniques capables d’être utilisé dans l’ensemble des procédés de construction.
Pour connaitre les secrets de tous les bâtiments qui vous entourent, c’est par ici que ça se passe !

Une formation phare du secteur du BTP

Comme toute bonne formation scientifique qui se respecte, ce cursus fait la part belle à des champs d’enseignements tels que :
  • Les sciences : mathématiques, physique appliquée…
  • Les sciences et techniques : géotechnique, stabilité des constructions…
  • Les technologies : construction sur dessin, CAO (Conception Assistée par Ordinateur)…
  • La communication : informatique appliquée, langues, techniques d’expression et de communication…

Voilà donc les 4 piliers qui composent le DUT Génie Civil/Construction Durable. Durant les deux années de cette formation, notre bachelier scientifique aura l’occasion de mettre en pratique ce qui a été vu en cours à l’occasion de deux stages d’une durée (cumulée) de 10 semaines environ. Moments opportuns pour se frotter au milieu professionnel et engranger une expérience significative.

C’est une formation particulièrement appréciée des recruteurs étant donné le nombre de techniques que le bachelier saura maitriser à la fin de ces deux ans. En effet, il sera capable de conduire un projet de construction de bout en bout, de mener et de coordonner toutes les étapes de la réflexion jusqu’à la réalisation.

Il convient de savoir qu’étudier en DUT requiert une certaine rigueur et une organisation du travail. Ce parcours n’échappe pas à la règle. Le succès passe par là. L’emploi du temps sera autant (voire un peu plus) chargé qu’en terminale avec plus de 30h de cours par semaine. Ajouter une bonne dose de travail à la maison, des visites régulières à la BU (bibliothèque universitaire) et le tour est joué ! Le monde du BTP n’aura plus de secrets pour vous.
 
Que faire une fois diplômé ?

Après deux ans d’études, que faire ? Continuez ou s’insérer dans le monde du travail. Voilà les deux choix donnés aux diplômés scientifiques du DUT Génie Civil/Construction Durable.

Pour ceux qui préfèrent les études courtes, l’insertion dans le monde professionnel est possible. L’étudiant pourra effectuer des métiers tels que :
  • Conducteur de travaux ;
  • Diagnostiqueur immobilier ;
  • Technicien thermicien ;
  • Projeteur en bureau d’études ;
  • Chef de chantier ;
  • Dessinateur projeteur…
 
Autant de métiers que l’on peut effectuer dans de multiples secteurs : le bâtiment, les travaux publics, le génie civil…
Pour les personnes désireuses de rester dans la voie scolaire, les possibilités existent et sont nombreuses. C’est le cas de plus de 82% des diplômés selon un rapport ministériel de 2014. Mais quelle voie choisir après ce DUT ?

Première option : la licence pro ! Elle permet, en un an, de se spécialiser dans un domaine spécifique pour s’insérer, à terme, sur le marché du travail tout en bénéficiant d’une compétence spécifique. On peut citer comme exemple la « Licence Pro commerce spécialité commerce de matériel de travaux publics et véhicules industriels » ou encore la « Licence Pro travaux publics spécialité terrassements, routes, assainissements et réseaux ».

Pourquoi également ne pas tenter une école d’ingénieurs ? Les admissions parallèles sont possibles. Et nos bacheliers pourraient très bien décrocher le « Diplôme d’ingénieur de l’INSA Rennes spécialité Génie Civil ».

D’autres solutions peuvent s’envisager comme l’intégration d’une classe préparatoire ATS (Adaptation Technicien Supérieur) ou bien encore une 3ème année de Licence « Sciences pour l’ingénieur ».