Les conseils du CIDJ sur la question des prépas

Guid'Formation | 16.10.2015 à 17h41 Mis à jour le 19.10.2015 à 19h10
image

Un droit d’accès aux classes préparatoires a été mis en place pour les meilleurs bacheliers « afin d’encourager les lycéens à suivre ces filières d’excellence » (10 % des meilleurs élèves de chaque lycée ont une place réservée).
 
Le CIDJ vous conseille d’évaluer votre niveau de l’année pour choisir votre école : « il vaut mieux intégrer une petite prépa quand on a un niveau moyen, plutôt qu’une grande où l’on sera à la peine. Si vous avez au moins 15 de moyenne en terminale, vous pouvez viser les plus grandes prépas. Entre 12 et 15, optez pour des prépas plus modestes. »
N’oubliez pas que la réforme de l’enseignement supérieur rend obligatoire la double inscription « lycée et université » des élèves de CPGE.
 
Des sciences à l’art
Trois préparationnaires sur quatre sont en prépa scientifique.
Pour ceux qui choisiraient une prépa littéraire, outre les « classiques », existent des cursus très particuliers : « les prépas Chartes (pour devenir archiviste), Saint-Cyr Lettres (pour devenir officier de l’armée de terre), et Arts Appliqués au concours design de l’ENS Cachan (qui forme des designers et des professeurs d’arts appliqués). »
Pour cette école, les bacheliers S doivent avoir suivi une classe de MANAA (Mise à Niveau en Arts Appliqués) !