Faire une Licence de Droit après avoir obtenu son Bac S

Guid'Formation | 24.06.2016 à 09h45 Mis à jour le 24.06.2016 à 11h06
image

Étudier le droit en sortant d’un baccalauréat scientifique, c’est possible ! En effet, aucune matière dispensée au lycée ne prépare à ce qui sera enseigné en première année de licence de droit. Il n’y a donc aucun Bac qui part avec une longueur d’avance sur les autres.

Les bacheliers scientifiques ont autant de chances que les autres de réussir une licence dans le domaine juridique ! En tant que bacheliers généraux, les « S » sont armés pour affronter cette formation. Plus de 16% d’étudiants provenant de la série scientifique composaient la filière « Droit – sciences politiques » lors de la rentrée 2013-2014.

À vos codes civils, c’est parti !

Une spécialisation progressive au cours de la licence

Le découpage des trois ans d’études est assez simple et relativement classique.
Les deux premières années vont servir à initier les bacheliers aux bases de la discipline. Ainsi, elles seront composées de cours de :
  • Droit constitutionnel ;
  • Droit civil ;
  • Histoire des institutions ;
  • Droit administratif ;
  • Droit pénal ;
  • Finances publiques…

Ces 4 premiers semestres serviront également à acquérir le vocabulaire juridique et les méthodologies propres (études de cas, commentaire d’arrêt, dissertation juridique…) à la licence de droit.  Que les bacheliers scientifiques se rassurent, toutes ces notions sont nouvelles pour l’ensemble des personnes suivant ce programme.

Ce n’est qu’à partir de la troisième et dernière année de licence que l’étudiant va se spécialiser littéralement dans un domaine ou un autre. Il va pouvoir se spécialiser à travers des matières telles que : le droit privé, le droit public, le droit européen, le droit international…

Comment bien réussir sa première année de droit ?

Passage obligé pour les bacheliers souhaitant mener une carrière juridique, la première année peut parfois être redoutée de par sa complexité et la charge de travail qu’elle engendre.
 
La première clé pour bien réussir est d’avoir un travail personnel rigoureux et régulier. Il est essentiel d’adopter des méthodes spécifiques aux études de droit. Ces dernières s’apprendront lors des nombreux travaux dirigés et travaux pratiques (TD et TP) dispensés tout au long de l’année.

Si les bacheliers scientifiques peuvent rencontrer parfois quelques problèmes de rédaction, ils ont acquis tout au long du lycée une méthode de travail rigoureuse et efficace qui leur permettra de réussir en licence de droit. Ils doivent capitaliser sur ce qu’ils ont fait au lycée pour décrocher leur diplôme.

Contrairement aux idées reçues, étudier en droit ne reviens pas à apprendre « par cœur » tous ses cours. Comme évoqué plus haut, cela demande des méthodes bien spécifiques. Il faut bien apprendre à travailler seul, préparer ces cours et TD en amont, effectuer ses propres recherches pour enrichir ses notes etc. Autant de petits moyens de passer une année plus agréable et moins stressante.

Et après ma licence de droit, que faire ?

La professionnalisation est au centre des études post Bac +3. Amorcée en troisième année via des stages longs et des groupes de travails encadrés par des professionnels, l’étudiant souhaite devenir un vrai professionnel du domaine juridique. Le diplômé se dirigera donc le plus souvent vers un master juridique en deux ans qui lui permettra de se spécialiser dans l’un des trois domaines suivants : droit public, privé ou international. Ce master ouvre la voie à des carrières d’avocat, de notaire, d’huissier ou bien encore de magistrat.

D’autres possibilités existent également après avoir effectué une licence de droit. On peut se diriger vers une licence pro (en 1 an) afin de s’insérer plus vite sur le marché de l’emploi. Cependant, d’autres ont une préférence pour intégrer un institut spécialisé pour acquérir des compétences dans un aspect bien spécifique de la formation (immobilier, assurances…).