La Licence Physique et Chimie après un Bac S

Guid'Formation | 22.06.2016 à 10h44 Mis à jour le 22.06.2016 à 10h44
image

Plutôt physicien ? Plutôt chimiste ? Pourquoi choisir ?  Accessible en trois ans après le Bac, la Licence « Physique et Chimie » est un diplôme généraliste, articulé autour de la matière scientifique (mathématiques, physique, chimie…) et  quasi exclusivement adressé aux bacheliers de la filière S (Bac S). Un tronc commun de deux ans et une spécialisation en fin de cursus, le plus souvent, sont au programme : chimie, physique ou les deux. Particularité de la Licence ; peu d’étudiants s’y dirigent et les promotions sont assez petites pour un cursus universitaire.

Cette formation vous amènera à poursuivre vos études dans un master en université (professionnel ou de recherche) ou bien au sein d’une grande école d’ingénieurs. A quoi prépare-t-elle vraiment ?
 
Une formation bi disciplinaire sur deux ans, voire trois

Dispensées à l’université, dans les facultés (UFR) Sciences et Techniques, les Licences Physique et Chimie sont, de par la nature de leurs enseignements, adressés à un public familier des disciplines scientifiques : les bacheliers S et quelques bacheliers technologiques avec un haut niveau. Couvrant à la fois la chimie et la physique de manière généraliste, ces trois années s’emploient à délivrer à l’étudiant de nombreuses connaissances par un contenu théorique ainsi qu’une approche expérimentale à travers les travaux dirigés (TD) et les travaux pratiques (TP). Ces derniers se traduiront par une professionnalisation de l’étudiant à travers des expériences pratiques, la rédaction de rapports et leur soutenance orale.

Les cours porteront sur de la physique générale (optique, électricité, études des circuits…), de la chimie (thermochimie, chimie organique, méthodes et atomes…) et les mathématiques appliquées à la science. Pointus, ces enseignements seront particulièrement adaptés aux élèves issus de Bac S, réputés pour leur rigueur et leur capacité de travail.
Mais par définition, l’étudiant qui choisira cette voie devra savoir se montrer à son avantage dans les deux approches (technique et théorique) et saura s’adapter pour faire preuve de polyvalence.

Arrivé en troisième année, l’étudiant aura le plus souvent le choix de sa spécialisation, à savoir :
  • Le parcours « Chimie »,
  • Le parcours « Physique »,
  • Le parcours « Physique et Chimie ».

Des cours d’expression (écrite et orale) pourront être dispensés ainsi que les langues. Cette dimension internationale peut être appuyée par la possibilité d’échanges « Erasmus » avec des établissements étrangers, en fonction de votre université d’accueil.
 
Futur chercheur, ingénieur ou enseignant ? Faites votre choix
 
Nous ne pouvons, bien entendu, pas restreindre les débouchés de la filière « Physique-Chimie » aux seuls métiers de l’enseignement mais la Licence PC constitue la voie royale pour se préparer au métier de professeur (professeurs des écoles, collèges et lycées de physique - chimie et professeurs agrégés de sciences physiques). Cette profession recrute sur concours de la fonction publique (CAPES, Agrégation…) et nécessite de fortes connaissance que promulguent les Licences Physique-Chimie.

Pour se diriger vers les concours de l’enseignement (concours accessible après un Bac +5, donc un master), le diplômé d’une Licence « Physique et Chimie » peut poursuivre dans un master de recherche liée à sa spécialité ou faire le choix d’intégrer un master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation), également adapté.

Les chimistes / physiciens pourront également se diriger vers des masters, en deux ans et débouchant sur un diplôme de Bac +5. Formations avec des enseignements plus spécifiques, les masters conviendront aux étudiants désireux de préciser leur formation sur des thématiques comme les matériaux, l’environnement et le développement durable, la biophysique, mécanique quantique… En termes de débouchés professionnels, ils pourront s’orienter vers des carrières de cadres techniques d’études dans le secteur de l’industrie, de l’environnement, de la santé…

Par ailleurs, les titulaires d’une Licence Physique et Chimie pourront également intégrer une école d’ingénieurs sur titre comme l’École nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges (ENSIL), l’École nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques de Toulouse (ENSIACET)  ou encore les INSA, entre autres.