Une licence Éco-Gestion après un Bac S

Guid'Formation | 23.06.2016 à 16h32 Mis à jour le 23.06.2016 à 16h32
image

Si beaucoup pensent qu’avec un Bac S, on continue dans une voie scientifique, ce n’est pas pour autant exact tout le temps. Il est tout à fait possible pour les bacheliers de cette filière d’intégrer la voie de l’économie et de la gestion. Une licence d’éco-gestion correspondra tout à fait à des élèves à l’aise, notamment, dans le domaine des mathématiques.

Tout est possible, lors de la rentrée 2013-2014, la filière des sciences économiques et gestion était composé à 21,9 % de bacheliers S. Ils partageront les bancs de l’université avec une grande majorité de bacheliers ES.

Cette licence est parfaite pour les débutants en économie. Cependant, il convient de ne pas être réfractaire aux mathématiques et d’aimer manipuler les chiffres. Explications.

Un programme aux forts accents économiques

Il est clair que la première année de ce cursus est composée de nombreuses matières ayant un rapport avec l’économie.

C’est donc pour cela qu’il convient d’être un minimum passionné avec tout ce qui attrait aux mathématiques. Il n’est pas rare de croiser des étudiants surpris par le niveau demandé en mathématiques. Bacheliers S, l’option « mathématiques » de la classe de terminale vous donnera un avantage certain dans la réussite de vos études.

Les étudiants de la licence éco-gestion vont également aborder des thèmes comme la macroéconomie (le fonctionnement d’une économie dans son ensemble) ainsi que la microéconomie (le comportement des acteurs économiques).

Il est essentiel de maitriser les statistiques ou bien l’informatique qui font partie des outils indispensables pour effectuer une analyse économique fiable et pertinente.

Enfin, ce cursus comporte également une partie gestion. Les étudiants seront amenés à se familiariser avec la gestion d’entreprise. En alliant cette partie économique avec la mention « gestion », cette licence s’ancre tout à fait dans la réalité actuelle et économique des entreprises.

Doit-on faire un choix entre économie et gestion ?

Comme dans beaucoup d’autres licences universitaires, la spécialisation s’effectue lors de la troisième année. Après deux années relativement générales qui explorent de nombreux domaines du domaine économique et du domaine de la gestion, le bachelier S va devoir se poser la question de savoir vers quelle voie il veut continuer.

Ils vont s’orienter soit vers l’économie soit vers la gestion à travers plusieurs spécialités :
  • Analyse Économique ;
  • Mathématiques-économie ;
  • Finance ;
  • Comptabilité ;
  • Gestion des entreprises ;
  • Systèmes d’information…

Il s’agira, pour les étudiants, de se demander s’ils veulent s’orienter vers du management d’entreprise au sens large. Ou bien s’ils souhaitent emprunter une voie plus spécialisée menant vers les domaines de la comptabilité, du contrôle ou de l’audit par exemple.

Que faire pour les bacheliers S après ces trois années de licence ?

Le parcours le plus classique une fois la licence éco-gestion en poche reste bien entendu la poursuite en Master. La spécialisation de troisième année va conditionner la suite des études pour bon nombre des diplômés. Un master en « banque » est tout à fait envisageable si l’on a suivi la spécialisation « finance ». Tout comme un master en « Analyse Financière » pour la spécialité « Analyse Économique ».

Il y aura forcément une part de diplômé qui souhaitera se diriger vers la voie de l’enseignement. Le concours du CAPES (1er et 2è degré) est accessible directement après la licence éco-gestion. À la clé ? Un poste de professeur des écoles ou de collège.

Enfin, il existe des cas particuliers pour certains étudiants qui souhaitent intégrer des écoles spécialisées, à niveau post-licence, qui proposent ce type d’admission. C’est le cas par exemple de l’École Nationale des Finances Publiques (ENFIP) de Clermont-Ferrand ou bien de certaines écoles de journalisme.