Une Licence Sciences pour l’Ingénieur après un Bac S

Guid'Formation | 22.06.2016 à 10h31 Mis à jour le 22.06.2016 à 10h37
image

Si elle accepte les tous meilleurs profils issus de la filière du Bac STI2D, la Licence Sciences Pour l’Ingénieur (dite souvent, Licence SPI), trouvera majoritairement son public chez les titulaires d’un Bac S. Cette formation universitaire, en 3 ans, possède une approche très transversale, axée majoritairement sur les enseignements pratiques et théoriques des sciences appliquées (mathématiques, physique-chimie, informatique, électronique, mécanique, automatique) permettant à l’étudiant de se spécialiser et d’affiner son projet, et son orientation, durant son cursus et de s’orienter vers les carrières de l’ingénierie.

Une licence parfaitement adaptée aux profils scientifiques

De par la nature de ses enseignements, la Licence Sciences pour l’Ingénieurs s’adresse uniquement à des profils à l’aise avec les sciences fondamentales comme les maths et la physique.  Aussi les bacheliers scientifiques trouvent naturellement leur place au sein de ces formations, dispensées par les Facultés « sciences et techniques » de nombreuses universités françaises (Aix-Marseille Université, Université de Franche-Comté, Université Paris-Ouest, etc.).

L’objectif de cette licence est de fournir un socle de connaissances scientifiques dans de nombreux domaines des sciences appliquées comme l’électronique, la mécanique, le génie des systèmes industriels, les nanotechnologies, entre autres. Par conséquent, cette formation disposera d’enseignements théoriques rigoureux, avec lesquels les bacheliers S seront familiers, mais également de nombreux TD (travaux dirigés) et TP (travaux pratiques) qui nécessiteront travail et adaptation pour les élèves aux profils moins technologiques.

Destinée à former de futurs ingénieurs, la Licence SPI s’applique également à fournir des enseignements professionnalisant, destinés à donner à l’étudiant des outils pour se familiariser avec le monde de l’entreprise. Des cours d’anglais, d’informatique, de communication ou encore des enseignements centrés sur la connaissance de l’entreprise parsèment le cursus.
 
De nombreuses spécialisations possibles

Dans la majorité des cas, les 7 premiers semestres (c’est-à-dire les deux premières années, et le premier semestre de 3e année) seront communs à l’ensemble des promotions. L’étudiant devra opérer un choix de spécialisation pour le dernier semestre de sa licence. Les différentes universités proposant des spécialisations différentes, il sera important pour l’élève d’étudier ses possibilités et de ne pas hésiter à postuler dans une faculté proposant le parcours qui l’intéresse.

Parmi les choix de spécialisation (que l’on nomme « parcours »), l’on trouvera :
  • Le parcours EEA (Électronique, Electrotechnique, Automatique),
  • Le parcours AGE (Automatique et Génie Electrique),
  • Le parcours Informatique,
  • Le parcours Energie,
  • Le parcours Mécanique…

L’université de Bordeaux propose même un parcours « International » avec un accent fortement mis sur la maîtrise de l’anglais technique.

Le choix d’une spécialisation appropriée sera également déterminant dans la poursuite de vos études, en fonction des écoles d’ingénieurs auxquelles vous postulerez, ou des masters auprès desquels vous vous vous porterez candidat.
 
La voie universitaire pour accéder à un diplôme d’ingénieurs ou un Master en Ingénierie

La licence pourra déboucher sur une insertion professionnelle immédiate à des postes d’assistant ingénieur ou d’assistant chef de projet dans un bureau d’études, par exemple. Mais l’objectif premier de la Licence Sciences Pour l’Ingénieur est bel et bien d’offrir une poursuite d’études à l’étudiant et lui permettre d’accéder au titre d’ingénieurs, par l’intégration d’une grande école ou d’un master.

Aussi, le diplômé d’une Licence SPI pourra tenter d’intégrer une grande école d’ingénieurs par la voie des admissions parallèles. Certains établissements comme les ENSI (Écoles Nationales Supérieures d’Ingénieurs), les INSA (Instituts Nationaux des Sciences Appliquées), ou encore les écoles du réseau Polytech accueillent ce genre de profils.
Comme évoqué précédemment, il sera important d’avoir anticipé sa spécialisation (énergie, mécanique, informatique, électronique) en amont afin de posséder un dossier cohérent et des compétences adaptées.

Par ailleurs, les diplômés d’une Licence SPI pourront également, en fonction de leur secteur de qualification, intégrer les différents CMI (Cursus de Master en Ingénierie) du réseau FIGURE. Ces formations universitaires accordent le titre d’ingénieurs et délivrent des diplômes dans de nombreuses spécialisations.